Comment identifier un joint de culasse défectueux ?

Parmi les nombreuses pièces que disposent les véhicules, le joint culasse ne fait pas partie des moindres. Ce dernier est l’un des plus minuscules éléments du moteur, mais son utilité est incontournable. Il est nécessaire puisqu’il préserve l’étanchéité de la chambre de combustion. Sans lui, les explosions du moteur endommagent la mécanique et l’huile à moteur qui se mélangent à l’essence. Un joint de culasse défectueux peut endommager un moteur jusqu’à le rendre complètement irréparable. Pour cette raison, il faut savoir reconnaître les symptômes qui montrent l’état usé d’un joint de culasse dès qu’ils apparaissent.

Le joint de culasse, une pièce importante du moteur

Un véhicule recèle d’une multitude de composants indispensable dont le joint de culasse. Il est l’un des principaux éléments qui permettent à un moteur de fonctionner. Il est important d’en porter une attention particulière. Il ne faut surtout pas attendre que celle-ci se détériore pour la remplacer.

A lire en complément : A quel type de véhicule s’adresse la reprogrammation moteur paris ?

En fonction du moteur de l’automobile, la culasse est plus ou moins sophistiquée. C’est-à-dire que ces composants seront différents pour un moteur à deux temps ou un moteur à quatre temps. S’il n’est alors pas porté à son existence l’attention qui lui est due, il engendre des réparations vraiment coûteuses aux automobilistes en cas de détérioration. 

Alors il n’est pas envisageable de conduire un véhicule avec un joint de culasse défectueux. Il est aussi plus que préférable de savoir réagir en cas de panne d’un véhicule pour éviter de se mettre en péril lors d’un problème technique sur la route. 

Dans le meme genre : Les avantages des nacelles télescopiques montées sur camion : Polyvalence et Mobilité

Comment savoir si le joint de culasse va lâcher ?

Quelques fois, le joint culasse lâche brutalement et que le moteur subit des dégâts irréparables. Mais ces cas de figure sont rares. Généralement, le joint de culasse commence par perdre de son efficacité avant de lâcher complètement. Plusieurs symptômes apparaissent rapidement pour signifier que la pièce est en train de se détériorer il faut y être attentif pour se préserver du pire.

Le symptôme le plus visible est lié au mélange entre l’huile à moteur et l’essence quand le joint perd de son étanchéité. Dans ce cas-là, une épaisse fumée blanche commencera à s’échapper du pot d’échappement. À ce constat, il faut arrêter sans attendre le véhicule et laissez le moteur refroidir au moins une heure. Ensuite, vérifier le niveau de l’huile moteur. Si ce dernier a beaucoup baissé, alors le problème de joint de culasse défectueux est flagrant.

Comment gérer un joint de culasse cassé ?

Si l’on sent que le joint de culasse de son moteur est défectueux ou qu’il ne va pas tarder à l’être, il faut alors couper le moteur, arrêter votre véhicule au d’endommager considérablement ou définitivement le moteur et de faire appel à un garagiste professionnel. 

Il est fortement déconseillé de se faire aider par un débutant ou de le faire soit si l’on n’est pas garagiste, car l’opération n’est pas des plus faciles et une mauvaise manipulation peut créer d’autres problèmes encore plus graves. 

Si votre joint de culasse est défectueux, il n’y a donc rien d’autre à faire qu’arrêter le véhicule et de faire appel à une dépanneuse. La pièce détachée coûte généralement entre 40 et 100 €, mais le changement coûte entre 1 000 et 3 000 € en raison de la complexité de l’opération.

Comment tester un joint de culasse ?

Souvent, le joint de culasse ne lâche pas d’un coup sans prévenir. Il s’abîme avec le temps et il n’est pas difficile de détecter quand il commence par prendre un coup de vieux bien avant que cela ne devienne grave. Un test qu’il est sage de faire lorsque l’on souhaite faire un long voyage est de vérifier le bon fonctionnement de son véhicule.

Pour réaliser ce test, il faut se munir d’une éprouvette spéciale et d’un liquide de test adapté. L’éprouvette est posée sur un cône qui permet de la placer au-dessus de l’entrée du réservoir de liquide de refroidissement. On y verse alors du liquide test et on met en marche le moteur de la voiture. Le cône est fait en sorte que l’air qui s’échappe du réservoir traverse le liquide pour former des bulles.

Si le joint de culasse n’est plus en grande forme, dû, CO2 devrait s’échapper de la chambre de compression par le réservoir. Le liquide test est bleu, mais il change de couleur au contact du CO2. Ainsi, on sait immédiatement que le joint de culasse n’est plus en état et qu’il est conseillé de le changer avant d’entreprendre le voyage.